Le Discours Capitaliste

Comment ça nous crève, ce discours du tout possible ! ![Les 4 discours qui sont 5](img/4discours.jpg width="500px") >"Discours Capitaliste ou du Capitaliste, voilà bien qui me parait secondaire." > • Disons pour ne fâcher personne, créé le Samedi 7 Merdre 145 Nativité de M. Plume, propriétaire
• Der. MAJ le Jeudi 5 Merdre 147, St Crouducul, troupier. Étalon =============================== DC pour discours de la liste qui n'en fait qu'à sa tête (cap). Sis en place de l'agent le sujet est complètement barré, autrement dit il a perdu la barre et souffre d'une [crevaison](index.php?art=22) chronique. J'hésite encore : n'est-ce pas plutôt le discours néolibéral ? J'ai bien vu que la question se posait car ma foi, le capitalisme s'est bien arrangé, pendant les siècles qui ont vu son avènement progressif, des quatre discours dont on pourrait dire qu'ils sont "*classiques*". Le néolibéralisme est une forme récente du développement du capitalisme marqué notamment par l'abandon de l'étalon or. Or, un bon étalon, si vous fréquentez les chevaux, vous savez que ça vous a une barre consistante. Abandon de l'*étalon or* au profit d'une débandade complètement [anarchique](index.php?art=9) de la valeur. La bourse devient le seul étalon, un étalon avec une seule bourse quoi ! En matière de bourses aussi, la [binarité](index.php?art=15) ça compte dans le bon sens commun, pour l'équilibre des masses. Huit de chiffre ============================ Observons ici que la forme qui ferait lien social est viciée. [Le Sujet](index.php?art=94) voué à se vider en permanence est l'agent qui s'impose au sens. [Ça](index.php?art=16) n'a pas de sens pour le coup. Notez que c'est le produit qui regonfle le Sujet, ce qui nous intéresse en psychiatrie, pour une approche contemporaine des [addictions](index.php?art=2) dont il faut bien dire que nous ne comprenons [rien](index.php?art=89) aux développements récents. Enfin, si je puis dire, suivant les flèches vous constatez ahuris que cette forme folle de discours est marquée du saut de l'Infini dans un huit de chiffre horizontalisé en lequel je vois un circuit, des rails, se consumer de ce que ça ne s'arrête jamais, telle la petite fourmi prise bien malgré elle dans la piste infinie d'un ruban de Möbius. ![Ruban de Möbius](img/rubanfourmis.gif) Mais n'allez pas croire pour autant que le discours du capitaliste a une structure moebienne, car ce huit de chiffre est plat comme la mort ! Je me souviens d'un discours où Sarkozy, alors Président de la République française avait déclaré que, désormais: "Tout est possible !" On voit bien dans cette affirmation péremptoire la dérégulation d'un procès qui comprenait des limites, des bords, un contenant, des lois en somme[1]. Tout est possible et partout où porte mon regard peut s'exercer la puissance de mon [désir](index.php?art=29). C'est affliger l'individu d'une toute puissance divine et réduire son désir aux caprices d'un gosse mal élevé. La crevaison ================================ Ce discours présidentiel annonçait le développement tous azimuts de ce que certains appellent l'anarchisme de droite dont se réclament les libertariens qu'il ne faut surtout pas confondre avec les [libertaires](index.php?art=9). Autrement dit, Sarkozy plaçait [le Sujet](index.php?art=94) non plus comme barré mais comme rempli de tous les possibles : "Sois l'entrepreneur de toi-même !" accompagne l'affirmation du tout possible, faisant fi de la contradiction interne d'une telle injonction. Le Sujet devenu Maitre était, comme l'avait déclaré [Jacques Lacan](index.php?art=51), un Sujet voué à la crevaison. Ce qui n'a pas manqué, ce qui ne manque pas, c'est de crevés qui tentent en vain de se recharger d'eux-mêmes ! Ça ne peut manquer de se dégonfler à plus ou moins long terme même chez les sujets les plus durs à cuire puisque, c'est ça l'évidence, nous sommes des êtres de chair et de sang, des êtres vivants qui ont des besoins primaires, comme on dit, avec pour les premiers d'entre eux, n'en déplaise aux thuriféraires de Virginia Henderson, [l'amour](index.php?art=8) et le sexe. Or, ce discours consiste à placer le sujet humain en place d'une machine indestructible et éternelle qui pourrait se passer de l'amour puisqu'il lui suffit d'être efficace, ce par rapport à quoi on ne peut que [rêver](index.php?art=87) avec Alfred Jarry à l’avènement d'un [Surmâle](index.php?art=55)[2]. ![Le Surmâle](img/le-surmale.jpg) À ce compte-là, nous serions tous des [Dieux](index.php?art=115), chacun pour soi-même. Des dieux misérables aux prises avec la trique, la matraque et la traque permanente du +2 grâce à quoi sans cesse, le Sujet bande. [1]Lire sur ce sujet *L'homme sans gravité*, entretien entre Jean-Pierre Lebrun et Charles Melman. [2] Voir les critiques des lecteurs de [Babelio](https://www.babelio.com/livres/Jarry-Le-Surmale/5989) elles sont intéressantes pour le sujet qui nous occupe ici.
Commentaires : Vous pouvez installer soit intensedebate soit Hashover. Voyez la documentation d'installation.