Demain, les divans

Blog du Grand Foutoir Analytique - Espace de création et d'échange

La part des ténèbres

- Posté dans Littérature par

Je suis très déçu ! J'ai voulu lire Stephen King. J'ai vu plusieurs longs métrages adaptés de ses livres et bêtement j'ai eu l'idée d'aller voir à la source. Qui n'a pas eu une telle idée après avoir vu un film inspiré d'un bouquin ? Tout le monde ne le fait pas.

Il se trouve que dans le rayon des livres d'occasion d'un hypermarché pas loin de chez moi j'ai dégoté trois volumes de Stephen King pour un prix dérisoire, en plus en format broché comme j'aime.

Content de mon emplette, j'attaque par "La part des ténèbres". Je ne sais pas si il a fait l'objet d'une adaptation pour le cinéma. Quelle ne fut pas ma déception de me trouver devant une écriture navrante, un style brouillon et un humour de misère. Bref, j'ai essayé de m'y accrocher mais j'ai abandonné, quelle tristesse !

J'en ai lu des romans américains, ça vient pas de là ! J'essaierais d'en lire un autre dans quelque temps, dans mon caddie j'ai emporté "Shining" et "Dead Zone", valeurs sures au cinéma.

De dépit, j'ai repris mon gros volume de Lovecraft et j'ai attaqué "Les montagnes hallucinées". Bordel, c'est autre chose ! Si tu veux trouver ta part d'ombre c'est plutôt Lovecraft qu'il faut lire. Je ne sais pas si une tentative a été faite de porter ce titre à l'écran ! Il y a de quoi faire un long métrage énorme avec paysages magnifiques sur les constructions antarctiques fabuleuses laissées par des visiteurs antédiluviens.

Une visite de la page dédiée de Wikipedia m'apprends qu'un tel projet a existé qui n'est resté que projet. Un auteur de la page trouve dans le "Prometheus" de Ridley Scott comme un gout de Montagnes Hallucinées. Certes, l'ambiance est voisine et des éléments de l'intrigue sont communs aux deux œuvres mais, je le dis pour aimer le film de Ridley Scott, je crois qu'il y a un pas encore pour atteindre la vision délirante et luciférienne propre à la nouvelle lovecraftienne.

Je n'ai pas encore terminé ma lecture mais j'en redemande.

Je vous tiens au courant de mes lectures futures, j'espère plus enthousiasmantes, de Stephen King.