**Page d'accueil du Grand Foutoir Psychanalytique** ![Une idée, ça ne demande qu'à être allumé](img/lampe-chassiron.jpg width="450px")
(insert menu.md.html here)
>"Le foutoir c'est quand il y a du désordre. Le Grand Foutoir c'est quand préside à ce désordre une Volonté Supérieure d'ordre." Rêve ========================================== Je [rêve](reve.md.html) depuis longtemps de créer un espace d'expression qui me soit propre, qui se déploie dans l'[épaisseur](epaisseur.md.html) et qui ait des allures de grand foutoir. Un grand foutoir dans lequel je pourrais me retrouver (comme aussi bien me perdre) grâce à des liens hypertextes, chaque mot [écrit](ecrire.md.html) étant donc potentiellement un lien vers du texte [autre](autre.md.html). Ce serait une con-textualité personnelle propulsée dans une perpétualité évolutive ! Boum ! L'affaire publique du privé d'un grand fou notoire ! D'un qui entretiendrait l'espoir fou, quoique secret, que des lecteurs viendraient ainsi s'inquiéter de la croissance d'un texte ou de plusieurs, du site entier dans ses circonvolutions textuelles, ses excroissances inattendues, ses profondeurs enfouies dans ses pelures d'[oignons](oignon.md.html). Ce serait aussi une lutte contre le [discours capitaliste](discours-capitaliste.md.html) dans la mesure ou chaque texte est toujours virtuellement *"à compléter"*. Du reste, j'ai doté ce site du bouton "Ô aZart" pour permettre au visiteur de se laisser tenter par des effets de roulette aléatoires. Ceci étant, comme je suis un gentil garçon, j'ai aussi créé un bouton *"Sommaire"* qui vous permet d'ouvrir directement, et en connaissance de cause, un des nombreux fichiers qui constituent cette somme. Vérité ============================= J'ai pris [La Vérité](verite.md.html) comme point de départ d'une première carte situationnelle de mon [analyse](psychanalyse.md.html), à moins que je ne dusse ici invoquer la [schizoanalyse](popanalyse.md.html) Deleuzo-Guattarienne où alors qu'il s'agisse tout simplement, comme j'ai parlé d'oignon, de ce qu'il en est avant épluchage. ![[Haruka-k](https://www.deviantart.com/haruka-k), Deleuze et Guattari](img/deleuze-guattari.jpg width="450px") Au [point](point.md.html) où je trépigne dans les trames de ce divan que j'ai fini par quitter durant l'année 2018 il s'agit de cette question de la vérité, de nulle autre question qui ne soit en elle emboîtée, embobinée intimement, qu'écrire d'autre si l'on rechigne au roman ? Essaie du coup d'[extimer](extime.md.html) chaque vérité, de faire de chaque question le point de départ dans lequel, toujours, la vérité est embobinée. Tout cela bien entendu à la première personne, non pas qu'il n'y en ait pas d'autres, cela va de soi. Voyage ===================================== Voyage plutôt que grand foutoir ? Voyage à la manière d'[Ulysse](Ulysse.md.html) qui ne sait pas combien de temps il a été retenu sur telle [île](ile.md.html) à la merci de telle déesse faite femme ou le contraire. Voyage comme dans l’œuvre de Pierre Henry, compositeur français et grand prêtre de la musique concrète. Intitulée *"Le voyage"*, cette œuvre inspirée du Livre des morts Tibétains est contemporaine de [Lacan](jacques-lacan.md.html) et j'entends ses expirations minérales et ses inspirations humides depuis des décennies, même quand je dors. Mais le voyage entend un port d'arrivée, un but. [Se détacher](abandon.md.html) de la notion d'arrivée, de but, de destination, pour n'entendre que le Voyage, les cris, les parlotes, les glissements, les arrachements, les gorges telluriques et les craquements du voyage. Quoiqu'il advienne, toujours [marcher](marcher.md.html) ! Alors, voyage comme dans la musique de Jannick Top et Christian Vander, Magma, *"De Futura"*, vers la planète Kobaïa, un futur toujours si loin, toujours tellement ailleurs mais qui bât inexorablement sa mesure dans la substance [épaisse](epaisseur.md.html) du temps. ![Magma](img/magma.jpg width="400px") Ni l'un ni l'autre ===================== Mais tout ensemble. Ainsi, il serait erroné de m'identifier à Jacques Lacan, ou à [Freud](freud.md.html), voire encore à [Jung](cg-jung.md.html), je ne me sens ni lacanien ni jungien cependant que je ne peux pas ne pas être freudien au sens du noyau dur dont il fût question dans ses œuvres. Au sens où je suis né dans ce siècle éprouvant, meurtri et glaçant d'horreurs humaines. Seule [la mort](mort.md.html) viendra détacher ce qui restera de [moi](moi.md.html). Texte modifié le 6 octobre 2020